13 juillet 2009

.......Cette fois, le mois de juin est bien fini....... (on dirait qu'on était le 30 juin)

 

 

Projet3.jpg« Donne-moi ta main et prends la mienne

La cloche a sonné ça signifie

La rue est à nous que la joie vienne

Mais oui, mais oui l'école est finie.. »

 

 

Ça, c’est ce que chantait Sheila, en sautillant, il y a quelques dizaines d’années…

 

Hier soir, spectacle de fin d’année dans l’école du village… Excitation des enfants, des parents, des maîtresses, des frères et des sœurs… woh oh...

 

Les bénévoles de l’association de parents d’élèves s’agitent pour mettre en place les jeux de kermesse, la buvette, le concours de marionnettes. Petit vent de panique quand les premiers « clients » arrivent.  Tout est prêt, les jeux sont ouverts !

 

Les canards ne sont de sortie qu’une fois par an et préfèreraient barboter tranquilles. Les palets se cognent aux parois des caisses en bois. Les sacs de jute hébergent tant bien que mal les plus sportifs. Le pirate ouvre grand la bouche et est gavé de boules de collants. L’âne se voit affubler d’une queue de laine tantôt sur ses pattes, tenter au milieu de son ventre. Les enfants chamboulent tout… Ils courent d’un stand à l’autre en amassant les bons gagnants qu’ils échangeront contre une pacotille…

 

Puis les maîtres et maîtresses appellent les rejetons. Il faut se préparer pour la représentation… Les enfants prennent soudain un air sérieux teinté d’inquiétude. Les parents sortent cameras et appareils photos et filent s’asseoir… devant.

 

Les canards sont enfin tranquilles et le pirate peut fermer la bouche.

 

Les parents d’élèves aimeraient quitter leur poste pour, eux aussi, assister au spectacle de leur bout de chou.

 

Premiers flonflons, premiers danseurs, premiers chanteurs. Les mamans retiennent leur émotion et les papas se cachent derrière leur numérique. Applaudissements chaleureux. Quelques remerciements au micro et les canards sont à nouveau chahutés.

 

Apéritif offert à tous. Les grillades se font sentir. De petits groupes se forment. Les habitués, les connus, les nouveaux qui cherchent à lier connaissance puis les premiers partent déjà.

 

Fin de soirée. Restent les gentils organisateurs. Rangement dans la bonne humeur, bilan de la soirée, quelques potins par-ci, quelques blagues potiches par-là et on éteint les projecteurs.

 

Lendemain de fête, je suis dans les couloirs de l’école pour remettre deux trois choses en place. Les dessins et les photos ont été décollés des murs laissant quelques carrés décolorés ornés de Pataf… jaunes (et dire que celui qui a inventé ça a fait fortune). Des vestes, gilets, casquettes sont abandonnés sur les petits porte-manteaux et se demandent si leur propriétaire va enfin les récupérer. Les cases sont vides. Seule l’odeur de la classe subsiste… un parfum indescriptible et si propre aux écoles.

 

La fête est finie, l’école aussi et pourtant je sautille nettement moins que Sheila. C’était la dernière année de ma Pépette dans cette petite école de village…

 

Donne-moi ta main et prends la mienne… La cloche a sonné…

 

armoire.jpg

HPIM4401.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Pépette a confectionné et offert ses cadeaux aux maîtresses.

Inspiration nostalgique de mon côté: une ancienne boîte à chapeaux a été détournée en boîte à souvenirs, à ranger au-dessus de l'armoire.

 

HPIM4404.JPG
Voilà, le mois de juin est à présent tout à fait fini, place à juillet, son 14, son soleil, et ses odeurs de résolutions de début d'année.
Je sais, la première devrait être, pour moi, d'être un peu plus dans les temps: 15 jours de retard, certes, mais une tonne d'excuses, croyez-moi!